Les groupes PFO et Veolia vont réaliser les travaux de construction d’une usine de traitement d’eau potable à Bouaké, d’un coût de 288 millions $. 120 localités environnantes bénéficieront également, à travers ce projet, d’un meilleur accès à la ressource hydrique.

Le groupe ivoirien PFO et le français Veolia se sont vu confier la réalisation des travaux du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable de Bouaké (ville du centre du pays) et de 120 localités environnantes.

D’un montant de 169,2 milliards FCFA (environ 288 millions $) entièrement financé par l’Etat de Côte d’Ivoire, ce projet va permettre de construire une usine de traitement d’eau capable de produire 4000m3/heure pour un besoin de 2 500 m3/heure, ce qui viendra sécuriser la production en eau potable de cette localité de 1 175 710 personnes, jusqu’en 2045. Les travaux de cet ouvrage, officiellement lancés le 20 juin dernier, seront exécutés en 24 mois.

Selon les autorités ivoiriennes, cet investissement entre dans le cadre de la vision du programme « Eau pour tous » mis en place par le gouvernement et visant à atteindre un taux de 100% d’accès à l’eau potable au niveau national, d’ici à 2030. Le coût total de ce programme est estimé à 1320 milliards FCFA (environ 2,2 milliards $).

Pour rappel, en mars 2018, Bouaké a connu une grande période de sécheresse causant un déficit énorme en eau de ses deux stations de traitement de plus de 70%.

D’après les chiffres officiels, le taux de couverture national en eau potable est estimé à 82% en 2019.

André Chadrak – Agence Ecofin)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here