Le lion a baissé la tête

La date du mercredi 8 juillet 2020 fait une entrée funeste dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. En effet, le pays vient de perdre un de ses dignes fils. La mauvaise nouvelle a traîné sa poussière de deuil sur les foyers ivoiriens avant le couché du soleil. Un combattant est tombé les armes républicaines à la main.  Le plus fidèle parmi les fidèles du Président Alassane Ouattara s’en est allé. 

Son Excellence Monsieur Amadou Gon Coulibaly a été un des principaux acteurs dans le jeu politique de la Côte d’Ivoire. Le compagnon politique du Président Alassane Ouattara, le Lion a baissé la tête ce 8 juillet, pour toujours, déjouant tous les projets humains. Et nous voilà déjà en train de parler de cet homme au passé. 

Il y a moins d’une semaine, son nom était sur toutes les lèvres. Rentré le 2 juillet au bercail après deux mois de soins sanitaires en France, l’infatigable travailleur avait repris son fauteuil de Premier ministre, chef du gouvernement, le lundi 6 au grand bonheur de tous ses collaborateurs et de sa famille politique. 

Ce mercredi, quelques heures avant son malaise qui lui fit fatal, l’homme était au gouvernail du conseil des ministres, le premier depuis deux mois et malheureusement son dernier. On pourrait qualifier son décès d’accident de travail vue les circonstances. 

La Côte d’Ivoire perd un homme fidèle dont la loyauté fait école. Il est resté un homme engagé aux causes qui ont orienté toute sa vie politique depuis plus de trente ans. Malheureusement, les pensées et les projections des humains ne sont pas celles de Dieu. 

Dans ces moments de recueillement, nous nous alignons aux propos du chef canton de Khorogo, le Sir Issa Coulibaly, qui disait après l’annonce du décès :”Tout contre fait nous sommes tous dans les mains de Dieu le Seigneur tout puissant. Ce que Dieu a vu et Il a fait ça …, on dit chez Dieu il n’y a pas de mauvais. Je me remets seulement à Dieu” 

La direction de notre plate forme en ligne formule ses condoléance les plus attristées à la maman de l’illustre disparu, à toute sa famille biologique, à sa famille politique, au Président Alassane Ouattara et à toutes les ivoiriennes et ivoiriens éplorés. 

Faustin Denoman

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here